La CREG soutient l’initiative de la Direction générale de la concurrence relative à la facturation abusive de l’électricité verte et rappelle qu’elle a alerté les autorités compétentes à plusieurs reprises depuis mai 2009.

Résumé

Dès mai 2009, la CREG a constaté que certains fournisseurs facturent le montant de l’amende relative au non-respect des quotas d’électricité verte qu’ils sont tenus d’atteindre, alors que les coûts réels qu’ils encourent, via le marché des certificats verts, sont inférieurs au montant de cette amende.

Date d'approbation

06 octobre 2011

Référence

Communiqué de pressePR102

Publications apparentées

Thèmes

Prix électricité, Energie renouvelable

Print Contact