Study on the price spikes observed on the Belgian dayahead spot exchange Belpex on 22 September and 16 October 2015

Résumé

Dans cette étude (en anglais), la CREG analyse les prix élevés et les pics de prix observés les 22 septembre et 16 octobre 2015 sur la bourse d’électricité belge day-ahead Belpex. La conclusion met en exergue l’utilisation inefficace et discriminatoire de la capacité de transport transfrontalière. Les enseignements des événements des 22 septembre et 16 octobre mettent clairement en évidence que des flux non compétitifs – surtout les flux de bouclage (loop flows) – disposaient d’un accès prioritaire par rapport à la capacité transfrontalière et ce, indépendamment de sa rareté ou de la volonté de la payer. Fréquemment plus de la moitié des flux physiques observés ne sont pas compétitifs malgré le fait que les acteurs du marché soient disposés à payer le prix maximum de 3.000 €/MWh. Cette situation peut, dès lors, entraîner un risque plus élevé de pénuries d’électricité. Ce constat ne s’inscrit nullement dans l’esprit des règlements européens. C’est la raison pour laquelle la CREG propose des solutions concrètes pour une utilisation plus efficace et moins discriminatoire de la capacité transfrontalière qui s’avère parfois très rare. Ces solutions sont nécessaires pour améliorer le marché unique européen ainsi que l’union énergétique.

Date d'approbation

24 mars 2016

Référence

Etude(F)160324-CDC-1520

Publications apparentées

Thèmes

Plate-formes de marché, Fonctionnement du marché électricité

Print Contact