A European comparison of electricity and natural gas prices for residential and small professional consumers

Résumé

Conformément à sa compétence relative au prix final de l’électricité et du gaz naturel, la CREG a demandé à PwC de réaliser une étude de comparaison des prix de l’électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels et les petits clients professionnels entre les trois régions belges et quatre pays voisins (Allemagne, France, Pays-Bas et Royaume-Uni). L'étude (en anglais, résumé en français) se fonde sur les données de février 2018 et traite des différentes composantes de la facture.

Les principales conclusions de l’étude sont :

  • Les ménages et les petits clients professionnels en Belgique ont une facture d'électricité élevée, ce qui s'explique en partie par les coûts du réseau mais surtout par les taxes, surcharges et obligations de certificat. La Belgique est le deuxième pays le plus cher en termes d'électricité pour les deux profils traités dans cette étude (après l’Allemagne) et est en moyenne 22% plus chère que la moyenne des pays voisins. A l'inverse, les ménages et les petits consommateurs professionnels belges ont une facture de gaz naturel relativement basse. Pour les deux profils, la Belgique occupe la deuxième place du classement des prix les moins chers parmi les cinq pays (après le Royaume-Uni). Les prix du gaz naturel en Belgique sont en moyenne 14% moins chers que la moyenne des prix dans les pays voisins. On relève des différences significatives entre les régions, à la fois pour l'électricité et pour le gaz naturel.
  • En général, les petits consommateurs professionnels paient moins par kWh que les consommateurs résidentiels, tant pour l'électricité que pour le gaz naturel. Cela s'explique en partie par l’absence de TVA, mais pas seulement: en général, les petits consommateurs professionnels paient également moins pour la composante énergie et la composante réseau.
  • Il existe de grands écarts de prix entre les pays tant pour l'électricité que pour le gaz naturel. Cependant, ces écarts sont relativement plus limités pour les petits consommateurs professionnels que pour les consommateurs résidentiels. Par exemple, un client résidentiel en Allemagne paie presque deux fois plus pour l'électricité qu'un client résidentiel en France. Pour un petit client professionnel, cette différence est moindre. Pour le gaz naturel, un client résidentiel aux Pays-Bas paie le plus, presque deux fois le prix qu’un client débourse au Royaume-Uni. Dans le cas d’un petit client professionnel, cette différence est également moins importante: un petit client professionnel néerlandais paie plus d’un tiers de plus qu'un petit client professionnel au Royaume-Uni.
  • Enfin, un coût de l'électricité relativement bas n'implique pas que le coût du gaz naturel soit relativement bas et inversement. La corrélation semble même aller dans la direction opposée (sauf pour le Royaume-Uni): dans les pays ou les régions où le coût de l'électricité est relativement faible, le coût du gaz naturel est relativement élevé, et vice versa.

Date d'approbation

28 juin 2018

Référence

EtudeF20180628

Publications apparentées

Thèmes

Prix électricité, Prix gaz naturel

Print Contact