A European comparison of electricity and gas prices for large industrial consumers - 2019 update

Résumé

Pour la 4ième année consécutive, PwC a présenté à la CREG son étude de suivi annuelle des prix de l’énergie pour six profils de consommateurs industriels (quatre en électricité, deux en gaz naturel). L’étude analyse les prix de l’électricité et du gaz naturel pratiqués entre la Belgique et quatre autres pays : l’Allemagne, les Pays-Bas, la France et le Royaume-Uni, ainsi qu’au sein des différentes régions.

En ce qui concerne l’électricité, les conclusions, très similaires à celles des trois années précédentes, sont les suivantes. Pour tous les profils de consommation d’électricité, le Royaume-Uni est le seul pays voisin qui est sensiblement moins compétitif que la Belgique. Les pays-bas sont les plus compétitifs pour les profils E1 et E2, la France présente les prix les plus bas pour les profils E3 tandis que l’Allemagne ceux pour les profils E4. De manière générale, on constate, dans tous les pays étrangers analysés, une très grande complexité induite par les interventions gouvernementales visant à réduire le coût de l’électricité pour certaines catégories de grands consommateurs industriels, en particulier ceux qui sont électro-intensifs. La différence entre la Flandre et la Wallonie reste plus importante pour les profils E1 (10 GWh/an) et E2 (25 GWh/an) pour lesquels le coût de l’électricité est sensiblement plus élevé en Région wallonne. Pour les profils E3 (100 GWh) et E4 (500GWh/an), le résultat est plus nuancé, la Région wallonne étant légèrement plus compétitive pour le profil E3 alors que la Région flamande est plus compétitive pour le profil E4.

Pour les consommateurs industriels de gaz naturel (G1 et G2), la Belgique offrait en 2019 (tout comme en 2016, 2017 et 2018) le coût le plus faible de l’ensemble des pays considérés dans ce rapport, à l’exception des consommateurs industriels utilisant le gaz naturel comme matière première aux Pays-Bas et en France pour le profil G2.

Les prix de l'électricité et les prix du gaz naturel par secteur et par région sont également analysés en termes d’impact sur la compétitivité des consommateurs industriels. Etant donné que des réductions sont appliquées aux consommateurs électro-intensifs dans les autres pays, la situation pour tous les clients industriels électro intensifs en Belgique est moins avantageuse quand on les compare aux concurrents électro-intensifs, à l’exception de UK. Ils souffrent donc d’un désavantage compétitif. Par contre, les consommateurs industriels belges en concurrence avec les consommateurs non-électro-intensifs des pays voisins ont un net avantage concurrentiel en termes de coût énergétique total.

Cette étude confirme en grande partie les conclusions formulées pour les trois années précédentes, à savoir qu’une partie des recettes fiscales en Belgique est utilisée pour protéger des consommateurs qui ne sont pas particulièrement affectés par un manque de compétitivité des prix de l'électricité, alors que des consommateurs plus vulnérables souffrent d'un désavantage important comparé à leurs concurrents électro-intensifs localisés dans les pays voisins.

Date d'approbation

07 mai 2019

Référence

EtudeF20190507

Publications apparentées

Thèmes

Prix électricité, Prix gaz naturel

Print Contact