Note relative aux évolutions marquantes sur les marchés de gros de l’électricité et du gaz en 2015

Résumé

Dans cette note, la CREG se penche sur les évolutions marquantes observées sur les marchés belges de gros de l’électricité et du gaz en 2015. Elle relève ainsi que les importations d'électricité ont atteint un niveau record de 20,8 TWh, alors que le prélèvement d'électricité est resté stable, à 77 TWh. Ces chiffres s'expliquent par l'indisponibilité de certaines unités nucléaires. En outre, la consommation de gaz a augmenté de près de 10 % en 2015 dans tous les segments (distribution, industrie, centrales électriques). Les prix pratiqués sur le marché à long terme d'électricité ont fortement diminué à la fin 2015 en raison du redémarrage des centrales nucléaires. Quant au gaz naturel, ses prix ont également enregistré une nette baisse dans le courant 2015, tant sur le marché à court terme que sur celui à long terme. Les prix de l'électricité sur le marché à long terme ont ainsi diminué jusqu'au niveau de la France, mais sont toujours supérieurs au niveau des Pays-Bas et surtout de l'Allemagne. Les prix du gaz affichent depuis de nombreuses années un niveau identique à celui des pays voisins, à l'exception de la France où les prix de gros sont plus élevés.
Cette note présente un premier aperçu de 2015, dans l'attente des études de monitoring annuelles détaillées que la CREG réalisera dans les prochains mois

Date d'approbation

14 janvier 2016

Référence

Note(Z)160114-CDC-1506

Publications apparentées

Thèmes

Fonctionnement du marché électricité, Fonctionnement du marché gaz naturel, Transport électricité, Transport gaz naturel

Print Contact