Note relative aux évolutions marquantes sur les marchés de gros belges de l’électricité et du gaz naturel en 2018

Résumé

Cette note retrace les évolutions marquantes sur les marchés belges de gros de l’électricité et du gaz naturel en 2018.

On constate ainsi que le prélèvement d’électricité était légèrement inférieur aux années précédentes (76,6 TWh). La production d’électricité nucléaire a diminué de 11,9 TWh par rapport à 2017. La consommation de gaz a augmenté de 3 %. L’intensité carbone de la production d’électricité en Belgique a continué sa tendance historique à la baisse et a diminué de moitié depuis 1990.

Sur le marché à court terme, le prix de l’électricité a gagné 25 % par rapport à 2017 pour atteindre 55,3 €/MWh en moyenne. Sur le marché à long terme, le prix year-ahead en 2018 s’est établi à 51,0 €/MWh en moyenne après une augmentation de 37 % par rapport à 2017. L’écart de prix moyen en région Europe du centre-ouest s’élève à 6,9 €/MWh et s’explique en partie par une surestimation ex-ante du risque de pénurie par le marché. Le fonctionnement du couplage européen des marchés de l’électricité s’est considérablement amélioré grâce à une série de mesures, si bien que les importations et exportations moyennes d’électricité en région CWE ont augmenté à un niveau record.

Les prix du gaz naturel ont également grimpé entre 2017 et 2018, tant sur le marché à court qu’à long terme (soit de 33 % et 22 % en moyenne), jusqu’à respectivement 23,0 €/MWh et 20,8 €/MWh en moyenne.

Date d'approbation

24 janvier 2019

Référence

Note(Z)1889

Publications apparentées

Thèmes

Fonctionnement du marché électricité, Fonctionnement du marché gaz naturel, Transport électricité, Transport gaz naturel

Print Contact