Study on the best forecast of remedial actions to mitigate market distortion

Résumé

Le Clean Energy Package (CEP) prévoit le recours au redispatching pour atteindre les objectifs ambitieux d’offrir 70% de la capacité du réseau de transport au marché. Ceci constitue un changement radical en comparaison de l’ancien règlement 714/2009. Toutefois, le redispatching, quand il est utilisé pour résoudre des congestions structurelles, conduit à des distorsions du marché (prix zonaux et volumes échangés entre « bidding » zones dans le cadre du couplage des marchés).

Cette distorsion va à l’encontre d’autres dispositions mises en avant dans le CEP dont notamment la nécessité d’avoir des prix qui reflètent l’offre et la demande réelle. Par cette étude, la CREG propose les modalités pour la mise en place d’un mécanisme de redispatching coordonné qui atténue les distorsions observées et qui est compatible avec l’ensemble des exigences du CEP.

La proposition de la CREG comporte 3 étapes et peut se résumer comme suit :

1° la meilleure prévision des actions de redispatching prévues est échangée entre les gestionnaires de réseaux dans le cadre du calcul des capacités,

2° les congestions internes structurelles identifiées sont communiquées aux acteurs du marché avec les requêtes pour du redispatching à la baisse ET les acteurs du marché concernés évitent d’introduire une offre dans le couplage des marchés et

3° un redispatching cross-zonal, curatif et coordonné est organisé pour résoudre les congestions résiduelles.

Date d'approbation

10 octobre 2019

Référence

Etude(F)1987

Publications apparentées

Print Contact